Au sein de votre habitation, les murs représentent une surface conséquente. Dès lors, si ces derniers ne présentent pas une isolation et une étanchéité parfaite ; résistante à toute épreuve ; votre bien-être quotidien ainsi que votre porte-monnaie pourraient en faire les frais. Dans cet article, nous constaterons l’importance des travaux d’isolation et comment les réaliser à moindre coût.

 

Travaux d’isolation des murs : les infos clés !

Les emplacements qui génèrent des pertes de chaleur en hiver sont aussi ceux qui transmettent de la chaleur extérieure en été. C’est pourquoi, en termes de consommation d’énergie ou de confort, une excellente isolation a un effet positif toute l’année et en toutes saisons. La plupart des dispositifs d’isolation offrent également une isolation phonique améliorée, ce qui est utile si vous souffrez de bruits extérieurs excessifs.

Tout d’abord, sachez que des prestataires professionnels peuvent procéder à l’isolation de vos murs de différentes manières – que nous évoquerons ci-dessous -, en utilisant différents matériaux – d’origine animale ou végétale – qu’il pourra vous être amené à choisir.

 

Quel coût ?

 

Sachez que vos travaux d’isolation avec la prime économie énergie seront partiellement pris en charge ou remboursés – selon votre niveau de revenus.

 

 Bien que les travaux d’isolation des murs soient estimés à 110 € au mètre carré ; l’aide instaurée par le ministère de la Transition écologique vous permettra de réaliser ces travaux à moindre coût.

 

Notons que le montant de la prime énergie que vous pouvez recevoir s’étend de 4 000 € pour les familles aux revenus modestes ; jusqu’à 2 500 € pour les autres foyers.

 

De plus, sur le long terme, vous réaliserez de véritables économies quant à vos dépenses énergétiques, puisque la mauvaise isolation des murs est à l’origine d’environ 25% des déperditions thermiques. Grâce à vos travaux ; vous limiterez vos déperditions ; votre consommation d’énergie et donc vos dépenses !

 

Comment choisir son matériau d’isolation ?

 

Bien que votre prestataire soit un professionnel qui s’y connaît parfaitement et qui pourra vous conseiller ; il peut se révéler judicieux de s’y connaître un minimum au sujet des différents matériaux proposés sur le marché et utilisables.

 

Sachez donc que les produits utilisés à des fins de rénovation peuvent avoir différentes origines :

 

  • Animale
  • Végétale
  • Synthétique
  • Minérale
  • Recyclée…

 

Selon vos valeurs, votre budget et vos attentes, ce choix pourra être défini en amont.

Le choix du matériau isolant est effectivement primordial puisque tous les matériaux existants ne possèdent pas les mêmes propriétés ; telles que la même capacité d’isolation ; la même résistance ; la même durée de vie…

 

Notons qu’une astuce simple pourra vous faciliter vos recherches : essayez de privilégier les matériaux notés R. Cette lettre désigne le coefficient de résistance thermique ; grâce auquel l’on est en mesure d’analyser la capacité de résistance à transmission de la chaleur d’un matériau.

 

Parmi ceux qui sont le plus plébiscités sur le marché actuellement ; nous pouvons citer le polyuréthane et la ouate de cellulose. Leurs propriétés isolantes sont excellentes.

Comment se déroulent les travaux ?

 

L’isolation des murs peut être réalisée par deux procédés principaux :

 

  •   Par l’extérieur. Ne nécessitant aucune perte d’espace à l’intérieur du bâtiment ; l’isolation par l’extérieur est privilégiée pour les petites surfaces / petites habitations ; mais engendre parfois des coûts relativement importants.
  •   Par l’intérieur. Ce type d’isolation se voit moins onéreuse car elle nécessite des « plus petits travaux ». Elle est notamment proposée en cas de rénovation simple de votre habitation.

 

L’isolation du toit, quant-à-elle, peut se dérouler également de plusieurs manières :

 

  •   Isolation thermique du toit par l’extérieur. C’est une méthode drastique traditionnelle puisqu’elle consiste littéralement à retirer tout le revêtement de la toiture ; et d’y placer ensuite l’isolant. Si vous avez prévu de rénover entièrement votre toiture ; nous vous conseillons d’opter pour cette technique. Sachez également qu’il ne s’agit pas de la plus utilisée ; et qu’elle peut vite se révéler onéreuse au vu de la complexité des travaux.
  •   Isolation par l’intérieur. Aussi appelée « isolation sous rampants » ; elle offre des résultats très satisfaisants. Néanmoins, elle ne peut pas être appliquée dans tous les types d’habitation : par exemple ; elle n’est pas recommandée en cas de toiture-terrasse dans votre habitation ; puisqu’une opération intérieure pourrait favoriser les risques de condensation. Toutefois, elle reste trois fois moins coûteuse à mettre en place qu’une isolation par l’extérieur.
  •   Isolation du toit par des panneaux de toiture porteurs. Technique d’isolation peu utilisée, à l’instar de l’isolation rigide ou du sharking ; les matériaux isolants sont glissés entre la charpente et la couverture. Il n’y a pas de nécessité de tout retirer ; les coûts sont donc moins onéreux.

 

Vous l’aurez compris, chaque mode d’intervention comporte son lot d’avantages et d’inconvénients. Il convient donc de se renseigner au mieux avec ses prestataires ; et de définir en amont ses grilles de projets, de budgets, d’attentes ; pour ensuite mettre en lumière la solution la plus adéquate. Notons que certaines de ces interventions nécessitent par exemple de vider toutes les pièces ; de refaire toute la décoration… Si vous êtes seul, cette technique ne sera pas forcément adaptée à votre profil et vos besoins.